Communiqué de presse

Soins intégrés en faveur des malades chroniques: 16 projets pilotes peuvent compter sur le soutien des autorités

BRUXELLES, 16/06/2016.- La ministre fédérale de la Santé publique, Maggie De Block, et ses homologues des entités fédérées ont sélectionné seize projets pilotes concernant les soins intégrés en faveur des malades chroniques. Les ministres ont ainsi franchi une nouvelle étape dans le cadre de la réforme des soins en faveur des malades chroniques. Les seize projets s’étendent dans toute la Belgique : sept en Flandre, six en Wallonie, deux dans la Région de Bruxelles-Capitale et un en communauté germanophone. Ils ciblent toutes sortes de maladies chroniques et comprennent une collaboration entre différents prestataires de soins, comme les pharmaciens, les médecins généralistes, les gérontologues, les infirmiers à domicile, etc. D’ici mars 2017, les premiers projets pilotes pourront démarrer sur le terrain.

Le 2 février 2016, la ministre De Block et ses homologues des entités fédérées en charge de la Santé publique ont présenté le Guide ‘Des soins intégrés pour une meilleure santé’. Le point de départ du guide est une nouvelle vision sur les soins intégrés pour les patients souffrant de maladies chroniques, avec un objectif triple – appelé l’objectif ‘Triple Aim’ : offrir une meilleure qualité de vie aux patients et aux aidants proches, faire en sorte que la population vive plus longtemps en bonne santé et utiliser les moyens existants de manière plus efficace. En outre, il convient d’accorder une attention particulière au bien-être des prestataires de soins concernés.

La totalité du projet soins intégrés pour les malades chroniques est soutenu par le Service Public Fédéral Santé publique et par l’Inami.

Une approche interdisciplinaire

Les ministres avaient, en même temps que la présentation du guide, également lancé un appel à introduire des projets pilotes concernant les soins intégrés en faveur des malades chroniques auprès du secteur. Le 31 mai 2016, le SPF Santé publique avait reçu 70 candidatures de projets pilotes, dont seize ont finalement été sélectionnés (2016_06_16 Annexe - les seize projets sélectionnés.pdf). Ces projets permettront de tester certaines idées et concepts au sujet des soins intégrés en faveur des malades chroniques dans une région géographique délimitée.

Chaque projet part d’une vision intégrée sur les soins chroniques et a pour objectif de renforcer la collaboration entre les prestataires de soins de la première et seconde ligne, les partenaires issus du secteur des soins à domicile et résidentiels, les associations de patients et/ou d’aidants proches ainsi que des organismes d’aide sociale. D’autres acteurs pourraient aussi être impliqués, notamment ceux du secteur non marchand, des mutualités, des loisirs, des autorités locales et du secteur privé.               

Soutien

Les autorités apporteront le soutien nécessaire aux projets sélectionnés lors de l’élaboration de leur plan d’action. En plus du financement des frais d’administration, chaque projet pourra disposer d’un coordinateur à mi-temps et d’un accompagnement assuré par un coach spécialisé en matière de changement de processus de soins. Les sociétés de conseil Möbius et Alfamanagement se chargeront du coaching. Le Jan van Es Instituut, un centre de connaissances néerlandais dans le domaine des soins intégrés de première ligne, se chargera d’apporter l’expertise requise afin de pouvoir appliquer concrètement l’approche du ‘triple aim’ aux différents projets.  

La semaine prochaine, le mercredi 22 juin, le coup d’envoi sera donné pour l’accompagnement des projets. Möbius, Alfamanagement et l’institut Jan van Es présenteront alors le plan de coaching aux projets. Les différents projets rencontreront leurs coaches pour la première fois lors des ateliers qui se tiendront l’après-midi. Ensuite, ils rédigeront ensemble un plan d’action concret durant les semaines et mois à venir afin que les premiers projets puissent effectivement débuter en février 2017.

2,5 millions de compatriotes

Selon la dernière Enquête de Santé de l'Institut Scientifique de Santé Publique, environ 2,5 millions de compatriotes sont atteints d’une maladie de longue durée, d’une affection ou d’un handicap. Un million d’entre eux bénéficient du statut de malade chronique à l’Inami. Plus la population vieillit, plus ce chiffre augmente.

Le pourcentage de personnes atteintes d’une affection de longue durée augmente fortement en fonction de l’âge. Il s’agit de 9,6 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans, tandis que près de la moitié des plus de 75 ans sont concernés (48,8 %).  Suite au vieillissement de la population, de plus en plus de patients chroniques souffrent de plusieurs maladies ou de plusieurs affections à la fois.